WEBZINE N° 22
Balade au Japon
La maison du pêcheur
rencontre
La cuisine des petits riens
cuisine
A small snake by the roadside
photo
Les plantes de la montagne
mystère
Haïku
mot
Archives
webzine N°22
rencontre
cuisine
photo
mystère
mot
Archives

Cuisine imaginaire

Un cuisinier de métier ou un amateur éclairé nous livre une de ses recettes. Mais la condition est qu’elle soit inventée. Qu’on ne puisse pas la trouver dans les livres.

La cuisine des petits riens

Nous avons eu l’idée de parler ici de cuisine avec les plantes sauvages récoltées dans la montagne (voir rubrique Petit mystère de la Nature). Une cuisine un peu oubliée, qui prend du temps, avec des goûts assez marqués et plutôt déroutants.

Le lendemain de la récolte, nous avons cuisiné chez Yoshiko San, qui nous a accueillies avec générosité. Un bon moment entre fou rire, cuisine, petits papotages et dégustation.

Comme ce sont des plantes que vous ne risquez pas de trouver au marché du coin, et que vous n’avez sans doute pas la plupart des ingrédients dans votre frigo ou vos placards, laissons parler les photos sans trop détailler les recettes.

 

4ine-japon-cuisine-1_bd-4ine

La maison de Yoshiko San à Kyoto.

 

 

LA PREMIÈRE RECETTE, AVEC LE SANSHO (POIVRE DU JAPON)

4ine-japon-sansho-1_bd

Retirer les feuilles et les tiges pour ne garder que les grains.

 

4ine-japon-sansho-2-bd

Cuire à l’eau et égoutter.

 

4ine-japon-sansho-3-bd

Ébouillanter les Chirimens jako* pour les dessaler.

 

4ine-japon-sansho-4-bd

Égoutter puis cuire dans une poêle avec un peu d’huile de sésame.

 

4ine-japon-sansho-6-bd

Ajouter les grains de sansho. Assaisonner (sauce de soja, mirin et saké) et mélanger.

 

4ine-japon-sansho-7_bd

Se déguste froid (en petites quantités) en accompagnement de riz blanc.

* Nourrain en français. Un alevin de repeuplement de la famille des sardines.

 

 

LA DEUXIÈME RECETTE, AVEC LE DOKUDAMI

Là nous avons triché un peu : pour la décoction, nous avons utilisé des feuilles et tiges de Dokudami séchées, donc d’une précédente récolte.

4ine-japon-dokudami-1_bd

 

4ine-japon-dokudami-2_bd

 

 

LA TROISIÈME RECETTE, AVEC LES TIGES DE FUKI

Nous n’utilisons pour cette recette que les tiges (les feuilles font l’objet d’une autre recette non détaillée ici).

4ine-japon-fuki-1_bd

Précuire à l’eau.

 

4ine-japon-fuki-2_bd

Enlever les fibres.

 

4ine-japon-fuki-3_bd

 

4ine-japon-fuki-4_bd

On coupe le cognaku. Suivez la technique, c’est une jolie présentation.

 

4ine-japon-fuki-5_bd

Le nœud.

 

4ine-japon-fuki-6_bd

Le tour est joué.

 

4ine-japon-fuki-7_bd

Prêts à la cuisson.

 

4ine-japon-fuki-8_bd

Une recette secrète de la mère de Yoshiko San pour le bouillon (en mettre une cuiller à soupe dans le sachet en papier).

 

4ine-japon-fuki-9_bd

Du combu.

 

4ine-japon-fuki-10_bd

Ajouter sauce de soja et mirin.

 

4ine-japon-fuki-11_bd

Ajouter les Fuki et le cognaku.

 

4ine-japon-fuki-12_bd

Commencer à cuire à feu doux.

 

4ine-japon-fuki-13_bd

Du tofu frit.

 

4ine-japon-fuki-14_bd

Le couper en gros carrés.

 

4ine-japon-fuki-15_bd

Ajouter le tofu et laisser mijoter avec un couvercle.

 

4ine-japon-fuki-17_bd

 

4ine-japon-fuki-18_bd

Itadakimasu !

 

Photos © 4ine.

 


Yoshiko San

Yoshiko San est de ces femmes japonaises qui savent tout faire. Et le font avec énergie, discrétion, sensibilité, talent et joie de vivre.
Yoshiko San est interprète-traductrice (japonais / français). Elle est aussi maître d’ikébana, fin cordon-bleu... et je suis sûre que je ne sais pas tout.

Cet article est tir du numro 22 du webzine www.lesmotsdesanges.com/V2 imagin par 4ine et ses invits
;