WEBZINE N° 22
Balade au Japon
La maison du pêcheur
rencontre
La cuisine des petits riens
cuisine
A small snake by the roadside
photo
Les plantes de la montagne
mystère
Haïku
mot
Archives
webzine N°22
rencontre
cuisine
photo
mystère
mot
Archives

Rencontre avec des êtres extraordinaires

Il est de ces gens dont la rencontre vous ébranle. Par leur volonté et leur intelligence de l’autre. Par leur façon de voir la vie et de la vivre. Par leur engagement dans notre société.

Vous vous sentez grandis de les avoir approchés, regardés ou entendus. Leurs engagements sont pourtant modestes. Ils passent souvent même inaperçus. Ces êtres sont presque anonymes, mais uniquement pour ceux qui sont loin d’eux.
Nous avons voulu leur rendre hommage. Vous les faire rencontrer.

La maison du pêcheur

 

J’ai eu envie d’aller découvrir le surprenant projet artistique de la fondation Benesse, qui a débuté il y a presque 30 ans sur l’île de Naoshima dans la mer Intérieure, et se développe maintenant sur les petites îles proches d’Inujima et Teshima.

Pour le logement, j’ai testé l’époustouflant Benesse House de l’architecte Tadao Ando, mais j’ai voulu aussi une formule plus ancrée dans la réalité quotidienne des habitants de l’île. Le séjour chez Ikuta San le pêcheur (à Minpaku Akari, akari pour lumière) a surpassé mes attentes. J’y ai passé deux jours inoubliables, à tester des plats pour servir aux futurs invités, à le regarder cuisiner (et l’aider un peu), à pêcher et refaire le monde autour de repas de rois (de reine ?).

 

4ine-japon-teshima-1_bd

La maison du pêcheur, la maison où vivaient ses parents.

 

4ine-japon-teshima-2_bd

Le village.

 

4ine-japon-teshima-3_bd

Vue de ma chambre.

 

4ine-japon-teshima-4_bd

La préparation de la daurade pour le sashimi.

 

4ine-japon-teshima-5_bd

Les nasses.

 

4ine-japon-teshima-6_bd

À gauche : la cruche, piège à poulpes. À droite : le nom de la maison AKARI, calligraphié sur un gouvernail.

 

4ine-japon-teshima-7_bd

La préparation du Tako meshi, riz au poulpe.

 

4ine-japon-teshima-8_bd

Tako meshi, spécialité de l’île.

 

4ine-japon-teshima-9_bd

Une partie de mon dîner…

 

4ine-japon-teshima-10_bd

Sortie en mer à la tombée de la nuit.

 

4ine-japon-teshima-11_bd

Lumières du village au loin.

 

4ine-japon-teshima-12_bd

La pêche au filet : un bar.

 

4ine-japon-teshima-13_bd

Sushi de bar… le plus extraordinaire que j’aie jamais mangé.

 

4ine-japon-teshima-14_bd

Un lieu qu’Ikuta San aime bien et m’a fait découvrir.

 

Photos © 4ine.

 


Kiyoto IKUTA

En avril 2012, Kiyoto Ikuta a ouvert sa maison à la formule de logement chez l’habitant (Minpaku en japonais). « J’adore la mer, et comme je suis pêcheur, explique-t-il, je voulais donner la chance aux visiteurs de l’île de goûter le poisson d’ici. Ils auraient ainsi l’occasion de découvrir la cuisine locale et les merveilleux poissons de la mer Intérieure.
Depuis toujours, j’ai su que je reviendrais un jour sur mon île, parce que c’est l’île de mes ancêtres et que j’y ai tous mes outils. » La décision est prise à ce moment-là, quand l’île commence à recevoir des invités de tout le Japon et du monde entier, pour découvrir le projet artistique Benesse. Ikuta San décide alors de quitter sa famille et de revenir s’installer sur l’île.

Cet article est tir du numro 22 du webzine www.lesmotsdesanges.com/V2 imagin par 4ine et ses invits
;