WEBZINE N° 12
Hiver 2010/2011
En harmonie avec la nature sauvage
rencontre
Bûche de Noël
cuisine
Un jour après…
photo
Nous trouvons cela un peu louche...
mystère
Transmission
mot
Archives
webzine N°12
rencontre
cuisine
photo
mystère
mot
Archives

Ma photo préférée

La règle du jeu : un(e) photographe de métier nous présente parmi toutes ses créations celle qui a sa préférence.
Et il (elle) nous explique pourquoi c’est celle-ci plutôt qu’une autre.

Un jour après…

 

Dans le café où nous nous étions donné rendez-vous, quand j’ai expliqué à Axel le principe de la rubrique, il a évoqué son projet sur les femmes enceintes qu’il mène depuis plusieurs années. Nous avons ensuite parlé des voyages, de la vie, de notre départ en 1990 pour un pays différent du nôtre, lui Paris, moi Tokyo. Et soudain Axel s’est rappelé d’une photo prise à un moment très particulier. Il n’était pas sûr que ce fut une bonne photo ni même qu’il pourrait la retrouver. Il ne savait plus comment était la photo. Il se rappelait en revanche l’émotion intense de ce moment.

Je lui ai dit que c’est celle-ci que je voulais.

 

 

“Le 25 décembre 2001, j’ai fait une longue promenade dans les champs à côté de la maison où je suis né et ai grandi avec mes frères et sœurs. C’est à Karlsruhe en Allemagne. J’y ai passé une grande partie de mon enfance. Je voulais revoir cet endroit, retrouver les traces de mon souvenir.

Tout à coup, j’ai remarqué ce ciel magnifique, surchargé de nuages. J’ai pris une photo de ce moment émouvant. C’était Noël.

Un jour après la mort de mon père.”

 

Ce que vous voyez, c’est la photo d’un tirage d’après un négatif en assez mauvais état. Il faisait partie de la bande de lecture qui était fournie à l’époque des photos analogiques avec le film développé (l’équivalent de la planche-contact). C’est ce qui explique son aspect “dramatique”. Le tirage est trop sombre, les nuages trop visibles. On dirait presque que la photo a été prise lors d’une éclipse.

Mais comme cette photo exprimait parfaitement son esprit d’âme* ce jour-là, Axel l’a coupée dans la bande de lecture et l’a accrochée au mur. Il n’en a jamais fait de “vrai” tirage. Il a encore les négatifs quelque part…

 

* J’ai trouvé cette expression tellement poétique et juste que je n’ai pas eu le courage de la corriger. Que les secrétaires de rédaction me pardonnent !

 


Axel Heise

Axel Heise est photographe indépendant depuis 1990.

Il vit entre Paris et Berlin et travaille beaucoup pour l'industrie sur toute l'Europe, dans des endroits ou des situations souvent dangereuses.

Mais il n'a jamais le vertige !

Cet article est tir du numro 12 du webzine https://www.lesmotsdesanges.com/V2 imagin par 4ine et ses invits
;