WEBZINE N° 10
Hiver 2009/2010
Un don Quichotte aux yeux bleus
rencontre
Pastilla aux fruits de mer
cuisine
Rime croisée
photo
Al-warda
mystère
Khouya*
mot
Archives
webzine N°10
rencontre
cuisine
photo
mystère
mot
Archives

Cuisine imaginaire

Un cuisinier de métier ou un amateur éclairé nous livre une de ses recettes. Mais la condition est qu’elle soit inventée. Qu’on ne puisse pas la trouver dans les livres.

Pastilla aux fruits de mer

 

J’ai rencontré Samira à la “soirée de filles” organisée par ma sœur Agnès. C’était la première fois que Samira y participait et elle a enchanté tout le monde avec son sourire généreux, sa gentillesse, son énergie. Et ses samosas maison…

Quand je lui ai proposé de participer à ce numéro, elle a dit oui tout de suite. Et pleine d’idées, comme toujours, elle ne m’a pas proposé une mais trois recettes. Juste pour le plaisir, je vous les cite :
. Pastilla aux fruits de mer
. Tajine de volaille aux poires
. Couscous aux raisins secs et oignons (qui n’a pas grand-chose à voir avec le couscous aux viandes et légumes que tout le monde connaît).

Samira a finalement choisi la pastilla aux fruits de mer. Mais qui sait, nous vous présenterons peut-être plus tard les autres recettes. Ou encore de nouvelles…

 

Les ingrédients
(sur les photos, les quantités correspondent à 2 pastillas) :

. 1 paquet de feuilles de brick
. 500 g de poisson, type colin ou lieu noir (frais ou congelé)
. 500 g de crevettes roses (fraîches ou congelées)
. 1 gros bouquet de coriandre
. 1 petit paquet de vermicelle chinois
. 1 cuiller à soupe de gingembre en poudre
. 1 cuiller à soupe de poivre
. 1 cuiller de cumin (pour la recette avec du poisson)
. du safran ou du colorant alimentaire
. du sel
. de l’huile d’olive

 

 

 

1) Briser le poisson en petits morceaux. Ajouter les crevettes. Faire mariner dans un jus de citron.

2) Hacher la coriandre grossièrement.

3) Faire cuire le vermicelle 10 min environ dans de l’eau bouillante et le couper en petits morceaux de 1 à 2 cm de longueur avec des ciseaux directement dans la casserole.

 

 

4) Faire chauffer l’huile dans un wok. Y verser la marinade, la coriandre. Saler.

 

 

5) Ajouter le gingembre en poudre (très utilisé au Maroc) et le poivre.

 

 

6) Ajouter le cumin.

 

 

7) Ajouter le safran ou, à défaut, le colorant alimentaire. C’est magnifique !

 

 

8) Cuire à feu moyen tout en remuant bien.

 

 

L’ensemble prend une belle couleur jaune. Cela sent déjà très bon.

 

 

9) Battre deux œufs (Samira lave les coquilles avant de casser les œufs, c’est une coutume marocaine). Les verser dans la préparation en remuant bien.

 

 

10) En fin de cuisson, ajouter un filet d’huile. Remuer une dernière fois.

 

 

On fait une pause biberon pour Adam qui ne veut pas attendre la fin de la recette…

 

 

11) Réserver le jus que vous pourrez boire plus tard car il est délicieux en passant l’appareil pour avoir une texture non mouillée (qui détremperait les feuilles de brick). Mélanger au vermicelle.

 

 

12) Sur un plat plat, disposer 3 feuilles de brick en éventail sans qu’il y ait de jour entre elles. Puis recouvrir l’ensemble avec une autre feuille. La tapisser de garniture.

 

 

13) Mettre une nouvelle feuille et y déposer une deuxième couche d’appareil. Recouvrir avec 3 feuilles de brick bien étalées en éventail.

 

 

14) Retourner les feuilles de brick sur les côtés en les coinçant en dessous pour bien fermer l’ensemble. Mettre une feuille sur le dessus pour avoir un bel effet lisse.

 

 

La pastilla est prête à enfourner. C’est le moment pour un thé à la menthe.

 

 

Le bruit du thé qui tombe dans le verre…

 

 

Finir la préparation juste avant de servir.

15) Faire chauffer le four à 180 °C (6). Badigeonner la pastilla avec un blanc d’œuf. Enfourner sur la grille du milieu. Laisser cuire environ 10 min. Sortir quand c’est bien grillé sur le dessus (il faut que la pastilla soit chaude à l’intérieur). Décorer le dessus avec 3 belles crevettes (ou, à défaut, 3 rondelles de citron). Servir aussitôt avec une salade (c’est parfait avec une doucette).

 

Bon appétit !

 

 


Samira Chakkaf

Samira est Française d'origine marocaine. Née à Bordeaux d'une maman qui fait divinement bien la cuisine.

Quand son travail lui en laisse le temps, elle aime cuisiner pour de grandes tablées.

Cet article est tir du numro 10 du webzine https://www.lesmotsdesanges.com/V2 imagin par 4ine et ses invits
;